EUVRIN, une meilleure coordination de la R&D européenne sur les légumes

Les questions de recherche qui se posent aux filières agricoles sont rarement circonscrites à un périmètre national. La résolution efficiente de ces questions passe donc par la capacité des filières et de leurs entreprises à s’interconnecter à l’échelle internationale. De plus, les financements publics nationaux de la recherche se raréfiant, il devient incontournable de s’organiser à l’échelle européenne.

La filière légumière, à l’initiative notamment de l’AREFLH et de FRESHFEL, a répondu à ce besoin en lançant EUVRIN, European Vegetable Research and Innovation Network. Objectifs : une collaboration plus étroite des acteurs de la recherche et un poids plus important auprès des instances bruxelloises.

Un modèle lancé il y a presque 25 ans par la filière fruits…

 

En 1993, un collectif européen rassemblant des départements universitaires et des instituts spécialisés dans la recherche et développement sur les fruits a vu le jour. Baptisé EUFRIN (European Fruit Research Institutes Network), les objectifs de ce réseau étaient :

  • d’améliorer la coordination entre les équipes de recherche et développement,
  • de faciliter le transfert de technologie,
  • d’être plus efficace pour répondre aux appels à propositions européens en se concentrant sur la production durable de fruits de qualité.

logo eufrin

En termes organisationnels, il fut décidé que la participation à ce réseau serait basée sur le mode du volontariat et qu’aucun budget ne serait alloué aux activités et aux réunions.

Aujourd’hui, plus de 40 centres de recherche issus de 22 pays sont membres du réseau. Quinze groupes de travail se réunissent annuellement pour réfléchir conjointement sur des thématiques telles que l’amélioration de la qualité des fruits via les biotechnologies ou l’irrigation en culture fruitière.
La création de ce consortium a favorisé l’émergence de nombreux projets européens menés par, ou incluant des membres d’EUFRIN : Isafruit, Sharco, fruitbreedomics, Endure, Eu-Berry

…et repris par la filière légumes

En 2014, l’AREFLH et Freshfel ont mis en place une « task force » dédiée à la recherche et à l’innovation pour la filière fruits et légumes. Les experts membres de cette « task force » ont présenté à la Commission Européenne un agenda stratégique faisant ressortir les priorités de R&D du secteur. La nécessité de la création d’une plateforme similaire à EUFRIN, mais dédiée aux légumes a notamment été mise en avant.

Ainsi, le 1er février dernier à Bruxelles, des représentants de 50 centres de recherches européens, basés dans 16 pays différents (Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Estonie, France, Allemagne, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Norvège, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni) se sont réunis pour le lancement d’EUVRIN (European Vegetable Research and Innovation Network). Pour la France étaient présents à cette réunion : l’Inra/GIS PIClég (V. Faloya, B. Jeannequin, P. Nicot), le Ctifl (C .Lagrue, E. Brajeul), APREL (C. Taussig), Invenio (F. Pascaud), Vegenov (S. Mabeau), IDFEL (H. Decrombecque) et l’AREFLH (L. Forget).

Les objectifs de ce réseau seront de :

  • Faciliter les échanges entre les centres de recherche européens et de mieux faire connaître leurs travaux,
  • Définir les priorités de recherche spécifiques aux productions légumières,
  • Etre plus efficaces pour répondre aux appels à projets européens.

Le fonctionnement d’EUVRIN, similaire à celui d’EUFRIN, se basera sur le volontariat des membres. Aucun budget ne sera alloué aux actions. Un groupe de travail provisoire s’est vu confié l’animation et la structuration du réseau, jusqu’à l’élection du conseil d’administration qui aura lieu fin octobre 2016. Des interactions entre les membres de conseils d’administrations d’EUFRIN et EUVRIN sont envisagées.

Cinq groupes de travail portant sur des thématiques d’intérêt pour la filière ont d’ores et déjà été créés. Cinq coordinateurs se sont proposés pour lancer ces groupes de travail.

contacts

L’agriculture biologique, initialement envisagée comme groupe de travail, sera finalement abordée transversalement dans chacun des cinq groupes.

Chaque groupe de travail se réunira les 25 et 26 octobre prochains pour définir plus finement les priorités des programmes de recherche et évaluer leur possible intégration dans le cadre d’Horizon 2020.

Vegenov et ses partenaires de la filière légumière régionale, Cerafel, CATE, Terre d’Essais, seront présents à ces réunions.

Auteurs du billet :
Juliette Clément, chargée de veille et Serge Mabeau, Directeur

Crédits photos :
Vegetables : © lassedesignen ; Früchte Orangen Zitronen Apfel Erdbeeren Beeren in einer Reihe : © Markus Mainka
Download PDF
Serge Mabeau
Votre contact : Serge Mabeau
Directeur de Vegenov Des végétaux marins aux végétaux terrestres, 30 ans d'expérience en recherche appliquée et surtout en centre technique : CNRS, Ifremer, Céva, Vegenov. Une forte implication dans le développement économique et l'innovation (agence de développement, pôles de compétitivité…)